... ايــام عمــــرك تذهــــــــب ...
... وجميــع سعيــــك يكـــتب ...
... ثم الشهيـد عليـك نفسـك ...
... فايــن ايــن المهـــرب ...
.............

السبت، 14 فبراير، 2009

La femme en islam

La femme en islam
Dès la première impression, quelques uns prétendent que la femme musulmane est la victime de l’homme, de la société, et est à capacités et énergies réduites. Et qu’elle est privée de ses droits humains.
Même s’ils en existent de tels exemples, ceux ne sont que des cas exceptionnels, et n’ont aucun rapport avec l’islam et ses instructions. Parce que l’islam a émancipé la femme et l’a rendu plus importante dans la société, et l’a libéré du fait qu’elle présente une marchandise à vendre ou à acheter comme c’est le cas à l’occident.
L’islam n’a pas interdit la femme d’exercer le même travail que l’homme, car Allah a destiné ses versets de la pratique et du comportement à la femme ainsi qu’à l’homme, sachant qu’ils existent des frontières pour les deux parties afin d’encadrer le comportement mutuel. Car Allah le créateur, est le seul à déterminer ce qui est le bien de l’être humain.
Et en ce qui concerne les vêtements islamiques que la femme doit mettre, qui sont les plus exposés aux critiques de l’occident, lui garantissent la liberté et la liberté de circulation sans être gênée. Et certes, l’occident est plus apte à montrer comment il a pu rendre la femme un objet de propagande pour éveiller les instincts masculins, et a détruit les frontières qui ont menés à l’effondrement des sociétés et des liens familiaux, voir apparition des enfants nés sous X (père inconnu), et l’apparition des maladies graves. Ceci est due à l’absence des lois divines qui organisent la vie des individus au sein des sociétés.
L’islam a organisé la relation conjugale (mariage) entre époux et a préservé les droits des deux conjoints et a garantit les droits en cas du divorce ou décès. Et la femme en islam n’est ni responsable pour fournir les dépenses domestiques ni de subvenir aux besoins de la famille, même si elle travaillait, elle a tout le droit de gérer son propre argent selon les règles de la religion parce que l’homme est le seul responsable à couvrir les dépenses de sa famille. C’est pour cette raison que l’héritage de l’homme est, en apparence, supérieur à celui de la femme, vue qu’elle n’est pas obligée à dépenser. C’est la vraie justice.
Allah a ordonné les hommes de bien traiter les femmes, soit étant une mère, une épouse ou fille et l’ordre de les frapper n’est pas parvenu pour le prendre à la légère…car il existe des conditions, et le prophète Mohamed salla Allah alayhi wa salim nous a décrit ce fait via l’utilisation du bâtonnet du Siwak, qui est une tige fine utilisée pour l'hygiène dentaire, et ceci témoigne du fait qu’il s’agit simplement d’exprimer une déception ou d’un rappel. Et ce que subit la femme en occident comme torture est le meilleur exemple de la protection de la femme en islam.
En ce qui concerne la mère en islam, sa place est privilégiée. Le paradis se trouve à ses pieds en récompense à toutes ses souffrances lorsqu’elle portait l’enfant, de l’accouchement, de l’éducation et de son rôle au sein de la famille. Donc les enfants doivent la respecter et être bienfaisant envers elle, doivent tout faire pour lui remplacer sa jeunesse passée pour leurs biens, et surtout lorsqu’elle devient plus âgée. Et ne pas faire comme les occidentaux qui mettent leurs parents dans des maisons de repos, plutôt dans les prisons des opprimés, sans même penser à avoir de leurs nouvelles.
Tout ce qui précède rend vraiment la famille musulmane heureuse et bien unie tant que ses membres se soumettent aux instructions de l’islam. Et par conséquent, l’amour, la miséricorde, l’affection se diffuseront entre les membres de la même famille. Et ira vers l’amour et la fraternité pour l’amour d’Allah entre les membres de la même société, qui deviendra une société solide, compacte, agrée par Allah et par l’amour du prophète Mohamed salla Allah alayhi wa salim, et qui aura la tranquillité et l’aisance dans l’ici bas et l’au-delà

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق